GENEVE – Votation du 19 mai 2019 : créer des logements abordables pour les habitant.e.s du Canton et sauvegarder les rentes de la Caisse de Prévoyance de l’État de Genève (CPEG)

Oui à la loi 12228 (loi 1)
Non à la loi 12404 (loi 2),
à la question subsidiaire préférer la loi 12228 (loi 1)

Dès lors que le Canton de Genève n’échappera pas à la nécessité d’augmenter le capital de la CPEG, autant que cela serve aux habitant.e.s du Canton : en transférant des terrains dont l’État est propriétaire, dont le PAV (Praille Acacias Vernets), à la CPEG afin qu’elle y construise du logement locatif accessible à la majorité des habitant.e.s (salarié.e.s, jeunes en formation, retraité.e.s).

L’ASLOCA est à l’origine de cette solution prévue dans la loi 12228 (loi 1).

La droite s’oppose à cette loi avec des arguments mensongers (lire plus).

Pour bonne mesure, le Conseil d’État répand des fausses informations (lire plus).

La droite et le Conseil d’État soutiennent la loi 12404 (loi 2) qui péjore les futures rentes des 45’000 salarié.e.s qui travaillent au service de la population (santé, éducation, sécurité, social, etc.).

L’ASLOCA appelle à voter et à faire voter OUI à la loi 12228 (loi 1) et NON à la loi 12404 (loi 2).

Pour d’autres informations et prises de positions, consulter le site : www.infoalternativecpeg.org