Taux hypothécaire: Moins de 17% des locataires ont bénéficié de la baisse du taux depuis un an

Le taux hypothécaire de référence s’est abaissé il y a juste un an. Sur la base de cette baisse, moins de 17% des ménages locataires ont obtenu une réduction de leurs loyers. La plupart ne profite toujours pas des taux bas record. Les loyers restés à haut niveau malgré la baisse du taux attisent les aigreurs : à raison, le PDC réclame désormais leur réduction automatique.

Début septembre 2013, le taux de référence a diminué d’un nouveau quart de point. Les statistiques de la Confédération révèlent que moins de 17% des ménages en location ont bénéficié de la réduction à laquelle ils ont droit. Comme des coopératives et de nombreux maîtres d’ouvrage d’utilité publique ont baissé les loyers en fonction de leurs coûts réduits, la proportion est bien plus basse encore dans les immeubles gérés par des bailleurs privés ou institutionnels. La plus grosse part des économies sur les intérêts reste ainsi dans les poches des bailleurs, comme l’ont été les milliards de francs mis de côté lors des cinq réductions de taux précédentes.

Plus d’équité entre propriétaires et locataires

Le droit du bail repose aujourd’hui sur le principe des coûts. C’est pourquoi l’augmentation des taux peut être reportée sur les loyers mais c’est pourquoi aussi il faut reporter la réduction de ces mêmes taux. Malheureusement, cela n’a lieu en général que lorsque le locataire le demande lui-même. Le PDC s’est aussi saisi de ce sujet qui fâche dans la politique du logement qu’il a récemment publiée et réclame des réductions automatiques de loyers, quand le taux de référence s’affaisse. L’Association suisse des locataires (ASLOCA) soutient toute mesure qui mène à davantage d’équité entre propriétaires et locataires.

Une probable nouvelle baisse

Il faut agir vite : la moyenne des taux d’intérêts de toutes les hypothèques continue toujours de décliner, ainsi que le montre la publication de ce jour concernant le taux de référence. Une autre baisse du taux de référence paraît du domaine du possible au printemps prochain.