SUISSE – Sondages sur l’initiative Davantage de logements abordables : Face aux allégations du lobby immobilier, chaque OUI compte !

Publiés aujourd’hui, deux sondages montrent que l’initiative pour Davantage de logements abordables fera l’objet d’un vote serré et que le résultat des urnes reste incertain. Selon le sondage SSR, 51% des personnes interrogées sont favorables à l’initiative, tandis que 45% y sont opposées. Une majorité reste donc possible. L’Association suisse des locataires (ASLOCA) dénonce la campagne des milieux immobiliers, qui dépensent des millions de francs pour répandre des infox et une propagande mensongère.

Engageant des moyens financiers considérables, le lobby immobilier combat l’augmentation des habitations d’utilité publique, une aspiration raisonnable qui tire ses origines de l’histoire de notre pays. Il est manifeste que l’économie immobilière lutte pour défendre ses profits excessifs. Mais ce sont les votantes et votants qui décideront le 9 février prochain. L’ASLOCA appelle ainsi la population à se mobiliser et à participer à cette votation majeure, afin de stopper la spéculation et de créer plus de logements abordables en Suisse.

Illustration d’allégations mensongères: des prêts qui coûtent…

Depuis des semaines, le lobby immobilier diffuse la confusion par des contre-vérités. On évoque fallacieusement «120 millions de coûts supplémentaires» ou «des dépenses mises à la charge des contribuables». En fait: la Confédération accorde des prêts aux coopératives aujourd’hui déjà. Elle en tire des recettes, puisque les coopératives versent des intérêts annuels et remboursent les prêts à terme dans le fonds de roulement. Au total, la caisse fédérale y gagne, et il n’y a jamais eu de pertes ces dernières années. Les prêts sont même une solution triplement gagnante, tant pour les locataires, les coopératives d’habitation que pour la Confédération. Tout le reste n’est que contes et légendes.