SUISSE : Ensemble pour plus de logements abordables

La nécessité d’habitations abordables et la crise du logement en Suisse comme en Europe étaient au cœur aujourd’hui de l’assemblée générale de l’Association suisse des locataires (ASLOCA). Visant des buts similaires, l’initiative populaire pour des logements abordables et l’initiative citoyenne européenne Housing for All permettent de changer la donne.

L’ASLOCA gagne en force : 220’000e membre fêtée

En présence de 80 déléguées et délégués ainsi que d’invitées, Carlo Sommaruga, président de l’ASLOCA Suisse, a souligné la force gagnée à nouveau l’an dernier : «Il fait particulièrement plaisir d’observer qu’à l’inverse d’autres organisations nationales d’intérêt public, nous avons connu une hausse marquée de nos membres ces cinq dernières années.» À fin décembre 2018, l’ASLOCA rassemblait 220’089 adhérents, correspondant à une croissance de 5’772 ménages locataires organisés (+2,7%) en regard de 2013. La section francophone du canton de Fribourg et celle du canton de Zurich ont notamment réussi leurs actions d’adhésion. A titre de 220’000e membre, l’assemblée a fêté Mme Marie Brodard, qui a rejoint l’ASLOCA Fribourg.

Davantage de logements abordables en Suisse

«Des personnes âgées se voient congédiées de l’appartement qu’elles habitaient depuis des années, parce que la maison sera démolie et remplacée par un immeuble de prestige. Des élèves doivent quitter leurs camarades, car leurs parents ne trouvent pas de logement assez grand à loyer modéré dans le quartier. En Suisse, beaucoup de gens n’obtiennent pas d’habitation à leur portée, malgré les taux très bas», a constaté Balthasar Glättli, vice-président de l’ASLOCA Suisse. Ces loyers bien trop hauts relèveraient d’investisseurs guettant toujours les meilleurs profits. Balthasar Glättli a détaillé la solution qu’offre l’initiative «Davantage de logements abordables», soumise au peuple en février prochain certainement. L’initiative promeut la construction d’habitations d’utilité publique, par les coopératives en particulier, et entend ainsi soustraire une part des logements à l’appétit des milieux immobiliers.

Des logements pour toutes et tous en Europe

En Europe aussi, les familles et personnes isolées peinent à se loger toujours davantage. Elles sont poussées hors des villes. Le nombre de sans-abris croît dans presque tous les États membres de l’Union européenne. «Lancée en avril dernier, l’initiative citoyenne européenne (ICE) Housing for All entend récolter un million de signatures au moins d’ici l’an prochain» a remarqué Karin Zauner-Lohmeyer, porte-parole de l’ICE, à l’adresse des délégué.e.s. «Nous demandons – tout comme l’initiative populaire lancée par l’ASLOCA – bien plus d’appartements à loyer modéré.» 1.7 millions de personnes vivent en Suisse avec la citoyenneté européenne, leur permettant de signer l’ICE.