SUISSE – ASLOCA Suisse: Les terrains des CFF aussi pour des logements abordables!

Communiqué de presse
Berne, le 28 novembre 2014

Pétition de l’ASLOCA au Conseil fédéral

Les terrains des CFF aussi pour des logements abordables !
L’Association suisse des locataires (ASLOCA) lance ce jour une pétition au Conseil fédéral : les CFF doivent mettre leurs terrains davantage à disposition pour des logements à loyer modéré et d’utilité publique. Les signaux des dernières semaines contredisent regrettablement les déclarations du Conseil fédéral de début d’année.

Il faut accroître la pression sur le gouvernement suisse pour que les Chemins de fer fédéraux changent de cap dans l’immobilier. L’ASLOCA lance ainsi une pétition au Conseil fédéral pour qu’il rappelle les CFF à leur devoir de davantage mettre à disposition leurs terrains libérés pour des logements abordables. La pétition peut être signée sur www.loyersabordables.ch.
Jürg Stöckli, directeur immobilier des CFF, a relevé dans une interview que son secteur représentera à l’avenir une part de 11 à 15% du chiffre d’affaires total des CFF, alors qu’il se situe à 4% actuellement. La pression s’accroît donc pour augmenter la rentabilité sur les biens-fonds des CFF et y construire surtout des logements de haut standing.
Le Conseil fédéral a pourtant décidé en janvier dernier d’étudier la mise à disposition plus conséquente de terrains propriété des CFF, pour y construire des appartements d’utilité publique ou à prix modéré. Le résultat d’une telle étude reste malheureusement inconnu à ce jour. Ces terrains se trouvent pourtant souvent près des gares et dans les régions les plus touchées par la pénurie de logements.
Le gouvernement suisse élabore des buts stratégiques pour les CFF tous les deux ans. Il devrait approuver prochainement les objectifs de la période suivante. Des médias ont rendu public début novembre qu’un projet de buts stratégiques des conseillères fédérales Doris Leuthard et Eveline Widmer-Schlumpf envisage de continuer à soumettre les CFF aux « rendements usuels » de l’immobilier. Ces dernières années, ce secteur a contribué à assainir la caisse de pension des CFF et a financé l’infrastructure ferroviaire pour un montant de 185 millions de francs par année.

Renseignements complémentaires :
Marina Carobbio, présidente, 079 214 61 78,
Carlo Sommaruga, vice-président, 079 221 36 05,
Balthasar Glättli, vice-président, 076 334 33 66,
Pierre Zwahlen, secrétaire général adjoint, 079 615 44 33