Droit au logement

n°248 – novembre 2020

Editorial

Nous passons en moyenne 95% de notre temps à l’intérieur, que ce soit dans nos logements, nos bureaux ou d’autres lieux fermés.
Heureusement, dans nos appartements, nous avons une grande marge de manoeuvre quant à l’utilisation d’appareils générant des ondes
électromagnétiques, ou électrosmog.
Cette pollution du XXIe siècle, arrivée avec les smartphones, le wifi et les appareils connectés en tous genres, inquiète beaucoup certains citoyens. Or il est tout à fait possible d’en limiter les conséquences en choisissant des modes d’utilisation «sains». Dans ce numéro, des conseils pour éviter un maximum d’ondes dans nos intérieurs, là où nous avons un grand pouvoir de décision.
En ce qui concerne l’actualité nationale, nous abordons un des objets de la votation fédérale
de ce mois de novembre: l’initiative sur les
multinationales responsables. Mais, sur le devant de la scène, évidemment, la loi Covid et la question du paiement des loyers des locaux commerciaux.
Dans les régions, le Grand Conseil vaudois a opté pour une modification liée à la formule officielle remise lors d’un changement de locataire.
L’ASLOCA informera les locataires concernés dès que toutes les informations seront connues.
A Genève, une association a vu le jour afin de venir en aide aux locataires en proie à de grandes difficultés suite à la crise sanitaire et menacés d’expulsion.
Enfin, un article sur l’avenir des locataires
assumant le rôle de concierge dans leur
immeuble. Une espèce en voie de disparition…
Bonne lecture!

Henriette Schaffter
Rédactrice en chef

Vous souhaitez consulter l’ensemble du journal?
Il vous suffit de le télécharger et lire en ligne.

*Pour préserver la nature, veuillez éviter d’imprimer le document.