Droit au logement

n°237 – novembre 2018

Editorial

Si les gens n’ont plus besoin de voitures en ville, pourquoi alors prévoir encore une place de parc par appartement?
Les réseaux de transports publics sont performants en Suisse. A quoi bon perdre des heures dans les embouteillages ainsi que dans la recherche d’une place de parc alors que le bus vous amène directement au bon endroit, sans trop de stress?
La voiture en ville, c’est une charge dont on peut se passer assez facilement. A Genève, 41% des ménages n’en ont pas. A Lausanne,
ce taux est de 44%. L’habitat a donc tout intérêt à s’adapter à cette nouvelle donne. Mais, comme toute procédure, cela prend du temps. Les lois et les habitudes sont certes en train de changer, mais cela se fait lentement. Explications sur cette problématique dans ce numéro.

Comme toujours paraissent également quelques articles avec de nombreux conseils pour les locataires: état des lieux, décomptes de frais, travaux de rénovation. Comment se comporter, comment se défendre? Les réponses sont données par les avocats de l’ASLOCA.

Au niveau interne, quelques réflexions sur le renforcement de l’ASLOCA et son fonctionnement. La Conférence des sections a notamment vécu sa première édition à fin septembre, avec à la clé des décisions qui renforcent notre mouvement national et nous donnent des moyens supplémentaires pour lutter efficacement en faveur de notre cause.

Bonne lecture!

Henriette Schaffter
Rédactrice en chef

Vous souhaitez consulter l’ensemble du journal?
Il vous suffit de le télécharger et lire en ligne.

*Pour préserver la nature, veuillez éviter d’imprimer le document.