Droit au logement

n°243 – janvier 2020

Editorial

Chères et chers locataires,
La spéculation fait grimper les loyers en Suisse. A cause des rendements visés, les loyers usuels sont bien plus chers que ceux de coopératives d’habitation, de communes ou de fondations d’utilité publique. L’écart moyen correspond à deux loyers sur  un an! C’est même trois loyers mensuels dans les grandes villes. L’argent versé par les locataires grossit les poches des  bailleurs. L’initiative de l’ASLOCA encourage les loyers modérés. Elle soustrait des habitations au profit et à la spéculation. Parce qu’il faut plus d’appartements abordables.

Pour la classe moyenne aussi
Les coopératives répondent aux besoins, sans chercher le rendement. Elles offrent une meilleure sécurité du logement. Elles mêlent les générations, les petits et moyens revenus. Elles favorisent des quartiers vivants. Et des loyers meilleur marché créent moins de dépendance à l’aide sociale.

Des rénovations énergétiques sans perte de loyers modérés
Isoler et assainir les immeubles est important pour le climat. Les subsides d’encouragement aident à en réduire les coûts. Malheureusement, les sociétés immobilières qui congédient les locataires reçoivent aussi ces subventions: elles vident leurs bâtiments et les transforment en immeubles de luxe. L’initiative de l’ASLOCA veut limiter cette perte d’habitations à loyer modéré.

A chacune et chacun de mobiliser autour de soi
Il est difficile qu’une initiative l’emporte. Mais notre initiative rencontre actuellement un fort soutien populaire. Il est donc possible de gagner. Votre vote est essentiel, mais aussi votre engagement à faire voter autour de vous. Alors mobilisons-nous! Faisons voter OUI! Cela en vaut la peine.

Carlo Sommaruga
Président de l’ASLOCA Suisse

 

Vous souhaitez consulter l’ensemble du journal?
Il vous suffit de le télécharger et lire en ligne.

*Pour préserver la nature, veuillez éviter d’imprimer le document.