SUISSE- Taux de référence réduit à 1,5%

Un loyer plus bas pour vivre mieux !

Suite à la diminution du taux de référence à 1,5%, la plupart des locataires ont droit à une baisse de leur loyer. Depuis 2009, l’ensemble des loyers auraient dû baisser de 7 milliards de francs ; dans les faits, ils ont augmenté de 2,5 milliards en Suisse. Les bailleurs se doivent de les réduire sans retard, pour que les locataires bénéficient du taux d’intérêt le plus bas et qu’il leur reste davantage pour mieux vivre.  Si non, les locataires doivent exiger la réduction.

Le taux hypothécaire de référence diminue à un niveau record de 1,5% comme l’annonce ce jour l’Office fédéral du logement. Presque tous les locataires ont ainsi droit à une baisse – souvent importante – depuis la dernière modification de leur loyer.  L’Association suisse des locataires (ASLOCA) appelle les bailleurs à diminuer les loyers, et les fédérations immobilières doivent recommander à leurs membres de répercuter la baisse du taux. Car la situation est dramatique : malgré des taux d’intérêts divisés par deux depuis 2009, les loyers n’ont guère diminué mais ont poursuivi leur ascension. Les locataires n’ont qu’à peine profité de taux au plancher. Ils paient plein pot en revanche la chute des intérêts sur leurs épargnes et par les rentes réduites des caisses de pension. Les propriétaires, quant à eux, ont pu diminuer constamment leurs frais hypothécaires.   Une campagne de l’ASLOCA, élargie à tout le pays, encourage les locataires à demander la baisse nécessaire. Un calculateur de loyer, une lettre imprimable au bailleur et les informations utiles sont à disposition sur www.asloca.ch. Une ou un locataire économise de la sorte plusieurs centaines de francs par année et peut les utiliser pour se perfectionner, consommer ou préparer sa retraite par exemple.

Il s’agit bien du droit individuel de chaque locataire à ne pas verser de loyer excessif mais aussi de sommes faramineuses dans l’économie du pays : 40 milliards de loyers constituent de très loin la plus grande part des dépenses des ménages. Une réduction du taux de référence justifie une baisse de presque 3% du loyer. Depuis 2009, l’ensemble des loyers auraient dû baisser de 7 milliards de francs ; dans les faits, ils ont augmenté de 2,5 milliards en Suisse. Ces montants appartiennent aux locataires et doivent dès lors leur revenir !

Pour d’autres renseignements :  
Carlo Sommaruga, président, 079 221 36 05, Marina Carobbio, vice-présidente, 079 214 61 78, Balthasar Glättli, vice-président, 076 334 33 66, Pierre Zwahlen, secrétaire général adjoint, 079 615 44 33.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *