SUISSE – Conseil national : Indifférence totale aux difficultés locatives

Le Conseil national n’a cure des milliards de francs versés en trop par les locataires en Suisse. Il rejette des mesures améliorant leur situation. L’initiative pour des logements abordables est ainsi plus nécessaire que jamais.

Le Conseil national a refusé ce jour trois propositions, qui auraient amélioré le sort des locataires. Un calculateur de loyer officiel comme une meilleure protection contre les congés en faveur des aînés et des familles auraient permis des dispositions favorables du droit du bail. Et un droit de préemption des communes aurait pu renforcer les coopératives et faciliter l’accès aux terrains des maîtres d’ouvrage qui ne recherchent pas le profit, en édifiant des logements d’utilité publique. Les propositions de Carlo Sommaruga, Ursula Schneider Schüttel et de Thomas Hardegger ont toutes été cependant rejetées.

L’inaction du Conseil national souligne l’importance de l’initiative logements de l’ASLOCA et de ses partenaires. L’initiative populaire obligera le Parlement à traiter bientôt de façon plus approfondie de l’exigence du droit de préemption, d’ailleurs souhaité par la grande majorité des villes. L’initiative est ainsi manifestement l’unique instrument, qui puisse porter à l’échelle fédérale une politique du logement prenant en compte les intérêts des locataires.