Droit au logement

n°198 – janvier 2011

Editorial

C’est sûr, la sécurité des ascenseurs dans notre pays comme d’ailleurs partout dans le monde n’est pas si assurée. D’autant lorsque l’installation date de plus de dix ans. En Suisse cela signifie que les ascenseurs ont été mis en fonctionnement sans tenir compte des exigences de l’ordonnance fédérale entrée en vigueur en 2001. Il suffit de parcourir le dossier des pages 7 à 10 pour en admettre l’évidence: c’est à ses risques et périls que l’on emprunte un ascenseur, surtout les plus beaux et les plus historiques, ceux qui ont toutes les chances de ne pas répondre aux normes de sécurité actuelles.
Mais, si vous avez décidé de vous plonger dans cette édition du journal de l’ASLOCA, vous allez aussi réaliser à la page 14 que les locataires du canton de neuchâtel ont réussi à obtenir une justice partiellement gratuite. Chi va piano va sano, comme on dit. Merci à l’initiative de l’ASLOCA, qui sait se montrer tenace lorsque la défense des locataires est en jeu.
A la page 12, vous allez découvrir – si ce n’est déjà fait – que, dans le Jura notamment, être membre de l’ASLOCA permet au locataire d’être reconnu dans ses droits.
Quant à vous qui souhaitez vous lancer dans une demande de contestation de loyer suite à la baisse du taux hypothécaire de référence, suivez le guide et la marche à suivre qui vous sont proposés en page 6, vous y gagnerez.

Claire-Lise Genoud
Rédactrice en chef

Vous souhaitez consulter l’ensemble du journal?
Il vous suffit de le télécharger et lire en ligne.

*Pour préserver la nature, veuillez éviter d’imprimer le document.