NEWS – Septembre 2017


Statistiques estivales


Taux immobiliers. En juillet, le comparateur Comparis.ch dévoilait, via son Baromètre des hypothèques, que le taux de référence des hypothèques fixes a légèrement reculé au dernier trimestre, touchant un nouveau fond, et que les taux des emprunts courts – moins de trois ans – sont même passés sous le 1%, une première. Les experts contactés en août par le journal 24 heures ne dessinaient toujours pas de remontée des taux d’emprunts en Suisse. Source: 24 heures

Loyers. Dans les cantons de Vaud et de Genève, les loyers proposés ont baissé de 0,24% en juillet. Par rapport au même mois de l’année précédente, les loyers proposés en Suisse ont baissé de 0,09%. Ce résultat a été mis en évidence par l’indice établi par le portail immobilier Homegate.ch en collaboration avec la Banque cantonale de Zurich (BCZ). Les loyers ont en revanche augmenté dans les cantons de Zurich (0,17%), Berne (0,18%), Soleure (0,09%), Bâle (0,09%) et Saint-Gall (0,09%). Source: Homegate.ch

Devenir propriétaire. Selon une étude publiée en juillet par MoneyPark, société zurichoise de courtage hypothécaire, les Suisses doivent économiser pendant huit ans avant d’acheter un appartement ou une maison. En moyenne, ils ne deviennent propriétaires qu’à 48 ans, contre 34 ans pour les Allemands, 33 ans pour les Italiens et 27 ans pour les Anglais. Source: Tribune de Genève

Taux de vacance. Selon le communiqué annuel de l’Office cantonal de la statistique, publié le 28 juillet dernier, le taux de vacance des logements a atteint au début de juin 0,51% à Genève. À ce moment-là, 1167 logements étaient proposés à la location ou à la vente sur le marché genevois, soit 963 appartements (dont 83% à louer) et 204 villas (dont 65% à vendre). Indice phare pour mesurer l’acuité de la pénurie immobilière à Genève, le taux de vacance passe au-dessus de la barre du demipour- cent pour la première fois depuis l’an 2000. On estime que la situation redevient saine à partir d’un seuil de 1,5 ou 2% (lire également notre focus sur le canton de Vaud en page 12). Source: Tribune de Genève 

Écart de loyers. Dans son édition du 13 juillet, le quotidien Le Temps mesure l’écart entre le prix théorique et le prix réel des logements. Publiée fin juillet, l’édition 2017 de l’Office cantonal de la statistique (Ocstat) indique que l’appartement genevois moyen de 4 pièces (2 chambres, 1 cuisine et 1 salon) coûte 1420 francs par mois. Le 3 pièces: 1133 francs mensuels. Soit 1000 francs de moins que les annonces immobilières répertoriées sur Comparis.ch, ou 2000 francs de moins que la moyenne établie par le portail Immoscout24: 3585 francs pour un appartement de 3,5 pièces de 80 m2. Dans son étude sur le marché immobilier, le cabinet Wüest Partner calcule, lui, une valeur médiane pour un 4 pièces de 2080 francs. L’écart tient avant tout aux méthodes de calcul, prévient le quotidien romand, qui n’est sûr que d’une chose: depuis 1993, les loyers des appartements ont augmenté de 50% dans le canton de Genève. Source: Le Temps

France. Selon l’agence Century 21, à Saint-Julien, qui possède huit antennes tout autour de Genève, les projets immobiliers pullulent le long de la frontière avec la France voisine et le foncier s’arrache à prix d’or: entre 270 et 280 euros le mètre carré de terrain à bâtir. Source: Tribune de Genève


Départ à la retraite à l’IUT


MAGNUS HAMMAR, secrétaire général de l’IUT, International Union of Tenants (Union internationale des locataires, basée à Stockholm et à Bruxelles), a pris sa retraite en août dernier, après dix-huit ans de bons et loyaux services. Sous sa gestion, l’IUT a vu presque doubler le nombre de sociétés membres de 35,en 1999 à 67 en 2017.

Dans une édition spéciale de la newsletter IUT Brussels News (non encore disponible sur le site de la fédération www.itu.nu au moment où nous mettions sous presse), Magnus Hammar dialogue sur six pages avec Barbara Steenbergen, directrice de l’IUT. Il évoque les défis auxquels il a dû faire face durant son mandat, et ceux à venir pour l’organisation.