LE MESSAGE DE L’ASLOCA – Pour le peuple

Alors que le Conseil fédéral refuse notre initiative « Davantage de logements abordables » et joue les pingres avec un contre-projet limité à un crédit-cadre de 250 millions de francs alors que le crédit-cadre précédent de 2003 s’élevait à 300 millions de francs, voilà que le conseiller fédéral chargé du Logement, l’inénarrable Johann Schneider-Ammann, se demande dans la presse du dimanche suisse alémanique ce qu’il faut faire des réserves faramineuses de près de 700 milliards de francs accumulées par la Banque nationale suisse (BNS). elles sont à peu près équivalentes au revenu national brut annuel (RNB) de la Suisse. Une année de revenu en réserve! Ces réserves ont été accumulées dans le cadre du maintien du niveau de change du franc suisse aussi bas que possible pour ne pas prétériter notre économie d’exportation.

Mais bon Dieu! Comment oser publiquement poser cette question au détour d’une interview alors que les besoins sociaux sont si importants et que leur financement est toujours difficile au motif du manque de moyens?

Le Conseil fédéral pourrait entreprendre rapidement les réformes légales nécessaires afin d’amener la BNS à verser, même par étapes, dans un fonds spécial, les réserves qui dépasseraient un seuil, par exemple 75% du RNB annuel, ce qui dégagerait actuellement 175 milliards de francs. Ce fonds spécial serait affecté au financement de tâches sociales, notamment l’AVS, les réductions des primes d’assurance maladie et bien sûr le logement et l’assainissement énergétique des immeubles, mais aussi la lutte contre la pauvreté au-delà des frontières pour limiter la migration économique forcée.

Selon les exigences de la loi, ce fonds reverserait l’argent à des fonds à créer ou existants déjà tels le Fonds de compensation de l’AVS ou le Fonds de roulement en faveur du logement d’utilité publique. Rêvons un instant!

Avec un versement de deux milliards de francs dans le Fonds de roulement en faveur du logement d’utilité publique, on pourrait contribuer au financement de près de 5000 logements d’utilité publique par année au cours des prochaines vingt années et s’approcher ainsi de l’objectif de notre initiative « Davantage de loyers abordables« .

Quant au programme d’assainissement des immeubles, un apport de 10 milliards de francs permettrait de multiplier les rénovations d’immeubles au bénéfice d’un meilleur climat pour tous tout en réduisant la facture du loyer pour les locataires. et il serait possible de tripler les réserves de l’AVS en garantissant les rentes à long terme. en plus la réduction des réserves rendrait le franc suisse moins attractif et stimulerait la machine économique tournée vers l’exportation.

Monsieur Johann Schneider-Ammann, il y a plus à faire que se poser des questions: il faut agir dans l’intérêt du peuple.

 

Carlo Sommaruga
Président de l’ASLOCA Suisse

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *